Définition et technique

Définition et technique 2017-03-11T12:08:08+00:00

La toxine botulique, connue sous le nom de BOTOX, a reçu l’autorisation de la FDA

[[Food and Drug Administration]] en 2002, pour son utilisation dans le traitement des rides inter-sourcilières ou rides du lion.

En 2003, les autorités administratives françaises chargées du contrôle des médicaments ont délivré l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de la toxine botulique dans un but esthétique, sous le nom de VISTABEL.

Cette autorisation concerne l’utilisation esthétique pour le comblement des rides inter-sourcilières sous certaines conditions de compétence du praticien et des modalités d’utilisation.

La toxine botulique est une substance qui diminue la contraction des muscles.

Depuis 1975, elle est utilisée pour corriger le strabisme de l’enfant, les tics du visage et les clignements incontrôlables des paupières.

L’objectif de ce traitement est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front pour atténuer les rides horizontales, les rides inter-sourcilières (ride du lion) et les rides situées au coin des yeux (rides de la patte d’oie).

La toxine botulique agit au niveau de la jonction neuro-musculaire, en diminuant la contraction des muscles, entraînant un effet de rajeunissement.

Technique

Le traitement sera réalisé au cabinet du praticien ou dans une clinique, selon les choix et les habitudes du chirurgien.

La toxine botulique est injectée dans la région du front, inter-sourcilière et de la patte d’oie.

L’aiguille est très fine et les injections sont habituellement quasiment indolores.

Une pommade anesthésiante (EMLA) peut être appliquée 20 minutes avant l’injection.

La prise d’anticoagulants ou d’aspirine est à éviter 10 jours avant l’injection.

Le jour de celle-ci, il ne faut pas être maquillée.

botox-visage-chirurgie-marseille-istres-injection